Législatives : les écologistes de la Région Nouvelle-Aquitaine remercient les électrices et électeurs du Nouveau Front populaire d’avoir fait échec à l’extrême droit et fait renaître l’espoir

Le Nouveau Front populaire a gagné son pari lors des législatives anticipées : redonner de l’espoir à nos concitoyennes et nos concitoyens et contrer l’extrême droite. Le groupe écologiste, solidaire et citoyen de la Région Nouvelle-Aquitaine tient à remercier
toutes celles et ceux, qui, par leur mobilisation et leur vote, ont permis ce résultat.

Il est également vivement reconnaissant aux candidat·es, dont notre collègue Amandine Dewaele, candidate dans la deuxième circonscription de Corrèze, de s’être désisté·es entre les deux tours pour faire barrage à l’extrême droite. Il adresse ses félicitations républicaines aux parlementaires élu·es. Le groupe se réjouit que les 33 député·es écologistes élu·es ou réélu·es viennent renforcer les moyens de faire progresser la justice sociale et la justice écologique dans notre pays.

Nous saluons particulièrement la victoire des 21 élu·es du Nouveau Front populaire en Nouvelle-Aquitaine, dont nos cinq député·es écologistes : Lisa Belluco (Vienne), Delphine Batho (Deux-Sèvres), Benoît Biteau (Charente-Maritime), Sébastien Peytavie (Dordogne) et Nicolas Thierry (Gironde).

« Si nous sommes collectivement parvenus à limiter la montée de l’extrême droite lors de ce scrutin, notre groupe reste conscient qu’en Nouvelle-Aquitaine comme dans toute la France, la lutte reste plus que jamais nécessaire contre ses idées mortifères. Nous prenons toute la mesure de cette responsabilité dans le contexte d’urgence sociale et écologique où nous nous trouvons »

Les conseillères et conseillers régionaux :


Vital Baude, Anne-Laure Bedu, Jean-François Blanco, Katia Bourdin, Sophie Bussière, Maryse Combres, Françoise Coutant, Didier Damestoy, Karfa Diallo, Amandine Dewaele, Marilyne Forgeneuf, Nicolas Gamache, Christine Graval, Laurence Motoman, Jean-Louis Pagès, Thierry Perreau, Émilie Sarrazin, Christine Seguinau, Stéphane Trifiletti.